La Presse Riviera Chablais
mardi 20 novembre 2001

Créations de Maya Zeller à l’Oriental Vevey

Territoires du rêve
Maya Zeller a déjà exposé dans la regrettée Galerie Suspense de Vevey. On la retrouve avec dessins, peintures et sculptures au foyer de l’Oriental Vevey. Un séjour à Madagascar a nourri chez cette jeune créatrice son goût du rêve et des légendes, et suscité chez elle l’envie de réaliser des objets modelés d’une veine primitive. Faits de divers matériaux de récupération, les personnages peints d’ocres naturels, ont la naïveté touchante de statuettes votives. Une grande figure féminine brune, mamelue et fessue, apparaît comme une divinité des origines.

Simples Contes

Les dessins à la plume l’aquarelle ou la gouache racontent des histoires imaginaires, des fragments de contes où bêtes et humains cohabitent dans des décors aériens. Tout flotte, suspendu dans l’air ou au sommet de montagnes irréelles. Dans un monde immense, tissé d’oiseaux évoluent mystérieusement.
Le trait instinctif court sur les pages, noué et ramifié, comme la course d’un insecte invisible, ou la trajectoire des planètes. L’absence de structures de ces créations oniriques et flottantes renvoie à un imaginaire singulier et hermétique de sentiments et de visions.

Fête des couleurs

Les peintures à l’huile sont chaudes de douleurs. Un peu de cette lumière irradiante de Madagascar, mais également les lampes et les musiques des fêtes éclairent les grandes toiles. Une étrange famille aux regards perdus frappe par la bigarrure des costumes et ce chromatisme exubérant se retrouve dans la charivari d’une fête nocturne et d’un concert sous chapiteau. De la peinture comme premier objectif, Maya Zeller donne des interprétations intuitives de bourgeonnements organiques et de naissance.

Mireille Schnorf